top of page
  • Redac

Encore un succès made in IET

Nos étudiants ont brillé à la foire des entreprises virtuelles. Parmi plus de 200 concurrents, ils ont raflé 2 prix.


"C'était vraiment un endroit immense, un très gros événement. C'était impressionnant quand on est arrivé", se souvient Gabriela . L'EVI (entreprise virtuelle) de l'IET ne s'est pourtant pas laissée déstabiliser.

Ils ont enchaîné les ventes durant toute la journée. "On a même dû se débrouiller en néerlandais et, surtout, en anglais car il n'y avait pas que des francophones", poursuit-elle. Les étudiants étaient chargés de vendre des produits cosmétiques en vantant leurs bienfaits et en détaillant divers conseils d'utilisation. "On s'est bien débrouillé, on connaissait les articles et nos rôles dans l'équipe. Chacun savait ce qu'il avait à faire. Ce n'était pas le cas dans toutes les autres EVI".


Cette connaissance et cette bonne organisation ont permis à l'IET de décrocher la 3e place du concours Mystery Shopping. "En fait, le jury se baladait d'un stand à l'autre sans annoncer qu'il nous examinait. C'est donc qu'il a apprécié notre accueil et l'achat qu'il a fait chez nous lorsqu'il est passé.", commente Djenny.


Ce n'est pas le seul prix remporté par les étudiants de l'IET. "J'ai reçu un mail durant les congés nous informant qu'on avait remporté le prix Instagram", se réjouit Gabriela.

A la manoeuvre du compte IET's Wellness ce jour-là, c'était Djenny. Et elle n'a pas fait que manger à tous les stands. "J'ai posté plus de trente stories. Je mettais en avant notre installation mais aussi celle des autres. Je postais des photos pour notre concours. Apparemment, cette activité a été remarquée." "C'est la première fois que notre EVI remporte deux prix dans une seule et même foire", renchérit Gabriela.



De quoi ravir les étudiants qui ont participé à ce succès mais aussi leur professeur, Jessica Belkouaci, directrice générale de l'EVI. "En plus, je faisais partie de l'équipe organisant globalement l'événement donc je n'étais pas systématiquement près des élèves. Ils avaient à coeur de bien faire les choses et je suis fière de ce qu'ils ont réalisé. Il ne faut pas oublier qu'ils ont été remarqués parmi plus de 200 concurrents. Ce n'est pas rien."


La moisson de récompenses continue donc pour l'entreprise virtuelle de notre école, déjà primé les années précédentes.

Stands soigneusement préparés, rôle de chacun déterminé, tablettes dégainées, argumentaires de vente rôdés, compte Instagram survolté: ici c'est pas la capitale, c'est l'IET bébé!

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page