top of page
  • Redac

Les étranges créatures du 3e

Et on ne parle ni des élèves... ni des profs.


A l'IET, au 3e étage, il y a l'aile des plus petits, les 1re et 2e années.


Mais, de l'autre côté, se trouve un endroit particulier. Un monde singulier où s'estompent les frontières entre rêves et réalité. Un univers où les couleurs jaillissent. Ni les blocs en béton, ni la moquette grise, ni la lumière blafarde ne parviennent à stopper ces torrents d'imagination aux mille contrastes.


Bon, ok, c'est le 3e étage quoi. L'antre des artistes de l'IET.


Pour les 4-5-6e professionnelle de la section, l'heure est à la création sur base d'une idée transversale: les super-héros. En guise de guide de choix, on s'est laissé transporter par Super-WomAnne-Marie Profetta.


4e année


"C'est la 1re année que ces élèves ont 2h d'infographie. Pour l'instant, ils apprennent à utiliser Illustrator. J'ai même pu montrer quelques petits trucs sur Photoshop à certains d'entre eux."


5e année

On retrouve quelques élèves en pleine création sur leur calicot. "Ils ont dû dessiner sur papier et ensuite le reproduire sur le tissu".

La difficulté réside évidemment dans la grandeur du format. Mais pas uniquement. "Il y a quand même plein de petits détails, je ne sais pas encore vraiment ce que je vais utiliser comme technique pour les réaliser, commente Marine, étudiante en 5e. J'ai prévu une petite bande d'essai sur mon tissu pour tester et éventuellement modifier mes choix."


Marine réalise un super-héros hybride: mi-princesse Peach / mi-Spider-man pendant que son camarade de classe transforme Bart Simpson en Hulk.

"Une fois les contours du dessin réalisés, ils l'habillent avec les techniques qu'ils souhaitent et qu'ils maîtrisent", éclaire SuperwomAnne Profetta.


6e année

Le thème est identique pour les 6e. Ces élèves ont, logiquement, un bagage artistique un peu plus important. Cela leur permet d'utiliser d'autres techniques et d'ajouter de petites touches créatives supplémentaires sur leur production. "Là on peut voir qu'il y a du crayon, du posca, du collage, de l'ecoline, de la sérigraphie..."



Pendant que les étudiants sont en pleine création, Anne-Marie Profetta se tient à leur disposition, les conseille, les guide vers les méthodes les plus adéquates pour réussir leur oeuvre. Un rôle d'expert, de super-héros de l'art, en quelque sorte.

25 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page