top of page
  • Redac

Japan - Japon - Je peins

L'IET Notre-Dame vient d'effectuer un trait d'union bien mat entre trois continents.


La section artistique n'a pas son pareil pour dégoter des formations de pointe dans divers domaines. Cette semaine l'a encore prouvé puisqu'un produit exceptionnel a été présenté aux élèves et professeurs grâce à l'appui du magasin carolo L'Antre des Artistes.


Cette nouveauté vient tout droit du Japon et a été expliquée par un représentant de la société Turner en personne: Claude Tadao Iwauchi Gillot. "Je suis responsable de la marque japonaise pour l'Europe et les Etats-Unis. Je suis toujours sur la route entre ces destinations. Récemment, j'ai donné des formations aux Beaux-Arts de Paris ou encore à Londres."


Variation et concentration

Durant deux journées, il a fait tester aux étudiants et à leurs enseignants la gamme d'acryl-gouache développée par son entreprise. "Il faut savoir qu'on représente 70% du marché scolaire au Japon. Mais vu qu'on est une île avec une ouverture relativement récente à l'étranger, il faut du temps pour que nos techniques arrivent sur vos marchés."


Pourtant, les produits présentés ont directement séduits les étudiants. "Ils ont une énorme palette de couleurs. J'ai vraiment adoré découvrir tout ça", commente Trinity. Denis abonde en ce sens. "C'était top. On est sur une couleur nacrée. Ce n'est pas comme la gouache utilisée habituellement. Ca sèche vite donc il fallait être super concentré même si la couleur ne changeait pas trop."



Les kōhai (élèves) étaient encadrés par leurs professeurs qui découvraient eux aussi la gamme et se muaient en quelque sorte en senpai (tuteur). Annick Lecomte en faisait partie. "Les couleurs présentées sont de très bonne qualité. Et je peux déjà imaginer l'utilité de ce produit dans nos classes, annonce-t-elle. Généralement, avec la gouache normale, c'est souvent la catastrophe dès qu'il y a une goutte d'eau qui tombe. Et cela arrive régulièrement. Mais, ici, l'acrylique protège et évite ce désagrément."


Claude Tadao Iwauchi Gillot, le senseï, semble donc avoir conquis son auditoire en deux petits jours à peine. Et il faut dire qu'il ne manquait pas d'arguments avec les 219 couleurs disponibles dans la palette d'acryl-gouache présentée. "Le côté mat et opaque plait généralement car cela tranche avec les couleurs utilisées ailleurs dans le monde et surtout en Europe", commente-t-il.


Les étudiants de l'IET Notre-Dame ont donc désormais une corde de plus à leur arc avec ce produit inédit qui pourrait faire la différence et la tendance dans les prochaines années.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page