top of page
  • Redac

L'IET, c'est apprendre autrement

Dernière mise à jour : 31 janv.

L'établissement multiplie les occasions de réinventer l'enseignement. Entre apprentissages scolaire et sociaux, les projets foisonnent.


"C'était trop bien. On a fait plein d'activités. Les professeurs faisaient confiance aux 6e qui nous prenaient en charge". Leslie, élève de 5e coiffure, garde un excellent souvenir de son séjour d'une semaine à la mer, en première année. "Pour nous aussi, c'est une belle expérience, renchérit Jonathan Vankerberghen. Cela rapproche les élèves entre eux mais aussi avec les professeurs. En 2e, grâce à cela, ils sont beaucoup plus ouverts."


Ce genre de projets, hors des sentiers battus, illustre bien la philosophie de l'IET Notre-Dame. Il permet de donner du sens aux apprentissages: les 6e Animation testent leurs activités auprès des 1re, ces derniers vivant une expérience renforçant leur cohésion dès leurs premiers pas en secondaire. "Cette année, on va aussi organiser une journée team-building pour toutes les classes du premier degré. Un voyage aux lacs de l'eau d'heure est également organisé", souligne la responsable du premier degré, Stéphanie Bary. "Certains classes vont à l'abbaye de la Paix-Dieu à Amay. Ils réalisent des ateliers différents tels que la maçonnerie ou la réalisation de vitraux", poursuit Jonathan Vankerberghen.


S'inscrire à l'IET Notre-Dame, c'est donc se rendre compte que l'apprentissage ne passe pas uniquement par un cours théorique à suivre en restant bien assis sur sa chaise pendant 2heures. "Chaque semaine, je fais un atelier math avec des tablettes. Il faut répondre à un questionnaire, réaliser des tâches selon un temps imparti... Les élèves se prennent au jeu et tentent à chaque fois d'améliorer leur score. C'est ludique et ils travaillent sans s'en rendre compte", sourit Valentin Gonthier, professeur à l'IET, galvanisé par les conseils de ses mentors: l'illustre superprof, Xavier Piérard, et le très sociable Antonio Jaron. "Ils vont aussi à la maison des maths, rappelle Christophe Hennuy. Cela leur permet de faire des manipulations, de se rendre compte que la matière apprise à l'école a aussi une utilité dans la vie de tous les jours."


Une fois encore, on peut voir l'accent mis sur le sens donné aux apprentissages. Il s'agit vraiment de la ligne de conduite fixée dès le premier degré et suivie tout au long de la scolarité à l'IET dans les différentes options.


La mission que se donne l'établissement ne s'arrête pas là. Les ouvertures sociale et sociétale sont également des axes primordiaux. "Nous planifions des animations régulières par des organisations extérieures. Cela permet de délivrer un message qui est reçu autrement que si c'était un prof qui le disait, commente Stéphanie Bary. On sensibilise les élèves à la lutte contre le harcèlement ou encore à l'importance du tri des déchets..." Dès qu'un besoin se fait sentir, l'équipe éducative se met en quête de pistes d'actions.



Cet encadrement global permet aux étudiants et aux professeurs de tisser des liens privilégiés. Plusieurs années après leur passage dans le premier degré, les élèves gardent d'excellents contacts avec leurs anciens enseignants. "Je me souviens très bien de Madame Rary, Messieurs Rocca, Tserkezis... Ce sont des bons souvenirs", sourit Leslie. "Je n'avais pas cours avec elle mais grâce au voyage à la mer, j'ai appris à connaître Madame Bary", relève Octavia.


C'est décidément ça, l'esprit IET: des apprentissages, des projets, des valeurs et des liens forts.


Informations et inscriptions: 071 / 270 520 https://www.ietnotredame.be/



82 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page